Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 15:56

astre mort

 

 

Dans l'extrême et silencieuse plénitude

 

 

 

  Dans l'extrême et silencieuse plénitude

    qui surviendra au moment

           où la guerre prendra fin

    quand votre déroute et celle de vos frères

    ne pourra être plus définitivement, plus concrètement attestée

              par le sang versé  qu'il n'y en aura plus une goutte

     quand votre cause aura  mordu la poussière

        dans l'atroce plaine calcinée

    quand les armes auront été déposées
       après l'âpre et vain combat

  quand sur la plaine fumante et noire
    encore assourdie du fracas des canons
  les cris de joie qu'on entendra

        ne seront pas
         ceux des votres

  quand vous verrez vos derniers camarades gisants
  passés par la langue des couteaux vainqueurs

       prendre des balles dans la nuque

   quand l'ennemi aura commencé de compter
    les morts les esclaves de violer les femmes

        et de sabrer le triomphe
 (comme il fut, est, et sera toujours de juste pour tous les vainqueurs
 de tous les temps)

   dans cette extrême plénitude 

     quand vous aurez été blessé comme il se doit

       une balle dans l'épaule

       ou une parcelle de grenade dans l'estomac

       le fabuleux martyr

                                             de la chair

            commencera à vous inonder

       et vos yeux commenceront de voir des visions

       des visions d'un Christ

        d'un Christ au loin dans la plaine

       D'un Christ qui marchera au milieu des cadavres gémissants

          Un doux Christ éperdu d'amour, à moitié nu et si serein

        qui embrassera les vainqueurs éreintés fourbus

          qui essuiera le front des agonisants

           avec un voile immaculé

          puis ce Christ s'avancera vers vous

          vous sentirez qu'il avance bientôt ses doigts

               vers votre front   qu'il voudra baiser

                transpercer d'amour

           votre front de porc qui aura tiré des balles sur des hommes

           et qui en aura reçu

         et ce Christ que les vainqueurs crucifieront

           parce qu'il aura lavé le front de vaincus

            qui devaient rendre gorge

          parce qu'il ne devait pas intervenir dans cette affaire strictement

             humaine qu'était cette guerre

           ce Christ vous sentirez qu'il sera votre seul frère

               qu'il sera tous les frères subsumés

            et auprès de ce Christ crucifié avec une lenteur ignoble

           vous sera échu l'insigne honneur

             d'être le troisième larron
             
               crucifié à ses côtés

              et lors, cloué à votre pauvre croix indigne

          vous crierez vous crierez au Ciel

              " Seigneur, Seigneur, comme je l'ai mérité

                  comme je l'ai mérité,

                et comme ton agneau ne le méritait pas !"

                  et dans l'extinction de toutes choses

                    votre coeur aura cessé de battre

                     vous serez mort crucifié

                      et vous retrouverez seul

                      dans un espace noir immense, maculé d'étoiles

                         en apesanteur nageant dans le Vide absolu

                           nageant à la recherche du Pourquoi

                            du Pourquoi toujours dérobé

                            au plus profond de l'Univers

Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

(Clovis Simard,phD) 23/01/2012 22:38

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-11. -THÉORÈME DE LA JOIE. - L'EXCLAMATION !!

ignatius 21/12/2011 12:24

Jésus Crie et la caravane passe. Bon, ok, je sors.

poesie-et-racbouni.over-blog.com 21/12/2011 13:42



 


C'est étrange que tu écrives ça, je viens justement d'écrire un court poème où je reprends à mon compte ce poncif de la caravane et des chiens ! Télépathe va !



Langda 20/12/2011 09:37

J'aime beaucoup, c'est marrant, j'ai un peu le même genre de premier vers à celui que j'ai mis hier.
Si c'est pour partir du vide, et retourner au vide, qu'est venu faire notre Chrichri là-dedans ? ;-)

poesie-et-racbouni.over-blog.com 21/12/2011 13:47



 


   Je pense que ce texte est plutôt une matière pour d'autres textes à venir, mais je l'ai mis pour partager un peu l'activité de mes fourneaux...



Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives