Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 19:39

 

De profundis

 

 

le parc désert est sans ironie.

 

Ces arbres dont la terre appelle les feuilles jaunies

en savent si long qu'ils ne parlent plus.

 

Ici je pourrais m'essorer du mensonge qui a inondé la Ville

m'éloigner de la noria frénétique du divertissement

et respirer enfin

 

dans l'Eternité.

 

Mon âme est une coupe sale, ébréchée,

elle n'a bientôt plus une goutte de grâce,

je le sais.

 

J'essaie de me croire hônnete

rigoureux dans la bienveillance

parcimonieux dans le vice

pugnace devant le péché

 

mais du malin suis plus proche que du crucifié;

 

Il n'est plus que de frapper mon sein

et remercier le ciel de ne l'avoir pas encore foudroyé.

pourtant innombrables sont les jours que j'ai fourvoyé.

 

Mais Seigneur, jusqu'où va ta miséricorde ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Edouard Dupas - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives