Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:43

  aral sea deux

 

 

Emploi de patois français

 

 

*

 

allez bonne amie, venez vous frucher dans mon lit !


*

 

Où est t-il encore allé se mucher, ce petit chenapan ?



*

Dans cette région là, il mouillasse sans fin et on ne sort jamais, c'est à se pendre aux arbres !

*


Il pourra crouiller à la porte tant qu'il voudra, je ne lui ouvrirai pas !


*

 

Vise moi un peu la canante là bas, c'est franc appétissant ! et devant et derrière ! il y a plus qu'a se l'imaginer a cacasson sur soi!



*

 

se ramoner le corgnolon au bistrot et turfer en attendant le miracle, c'était devenu son ascèse.

 

*

 

POUR 5 euros on peut vous offrir les équevilles du plat du jour mais rien de plus hein !


*

Là où les ganais sont légions, les frouilleurs prospèrent.


*

Au coin de la rue, le molosse gnaquait son steak comme si sa vie en dépendait.


*

 

Ne va pas chez ton oncle, gnôlu comme il est, il serait fichu de te battre!

 

*

 

Ne vous déplaise, j'irai lantibardaner au parc demain après midi.

 

*

 

toi le poète du quartier, avant de nous roucouler tes vers  tu vas commencer par panosser le carrelage !


*


Son mari est toujours à l'abade, c'est à se demander s'il ne fréquenterait pas des poutrones !


*

 

Les ouvriers chinois étaient encarfounés dans des réduits minuscule sans fenêtre ni lits.

 

*


Il babole aux cafés toute la journée durant et après il s'étonne qu'il a perdu la voix

*

 

Ca barjaque, ça barjaque et bientot toute la commune saura que le maire s'est envoyé la secretaire.


*


La France c'est 65 millions de zouins et un président qui leur ramone les fouilles.

*


Ce qui vous appellez philosophe par chez vous, ici on appelle ça des tataculs de polaille.

 

*

 

Mégères aux bras, Des tartifilli embourgeoisés promenaient leurs bedaines sur l'avenue ensoleillée.



*

 

IL appelle ça bosser ? Il ruclate entre deux pauses et il escompte un cdi le bougre!


*

 

Le cacati vite, j'ai une quive à me vider la panse !

 

*

 

Tes enfants ont bien profité, mes légumes aussi.

 

*

 

Etre rmiste, pitater toute la semaine dans des administrations pour quémander des miettes, non merci.

 

 

*

 

Pas question que ce gouappeur s'installe chez nous, il va nous trouer le frigo !

*

 

c'est franc bon ce gratin, sans soupçon !


*

 

une farfalée de gamins le lapidait avec des bonbons.


*

 

Ici on chiouse sur les étrangers.


*

 

Quoi ? Il a encore échoué au concours ! Quel cacagnolet alors, décidmement, hors les jupes de sa mère il n'est vraiment bon qu'a tout foirer !


*


Je cacoulle chaque matin sur vos plates bandes et croyez moi je m'en porte d'autant mieux


*

 

Ignace resta abafointé lorsque l'agent du trésor lui fit comprendre que la taxe à payer serait triple.

 

 

Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives