Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 22:50

john-pule-1988

 

John Puhiatau Pule (1962), poète et peintre de l'Île de Niue

 

 

"La façon dont les îles sont saccagées"

 

La façon dont les îles sont saccagées

par de hauts gratte-ciels, et les arbres 

rendus stériles. La façon dont les plages sont polluées

et les gens meurent de maladies étranges est

la façon dont tu as parlé de ta triste vie.

 

Je me tiens loin de tes régions inaccessibles,

loin de ton coeur qui rebondit

dans les collines naturelles de l'amour et de la beauté;

je me prémunis de tes yeux passionnés,

récolte contemplée par des laboureurs.

 

C'est au cours de telles nuits que je peux 

te regarder sans déranger les vagues;

mes yeux sont deux ailes dans le ventre

d'un papillon,  uniquement parce que je savais

où tes larmes allaient à l'aube.

 

Après deux années d'amour sans avenir,

tu es finalement descendue de la plus sombre

colline de la ville, après

deux années tu t'es retournée avec tristesse,

avec des larmes et des coeurs brisés.

 

Tu embrasses mes yeux avec une angoisse diabolique;

tu piétines mon coeur vêtu d'élégie et de bois;

Des méliphages tuis crevant sur un sol sacré

prononcent le mot "Mort" à ton passage, et tu marches sur moi.

 

Nous nous hasardons désormais dans les heures du temps,

et ce qui doit être fait du présent, nos mains

se sont fatiguées de le pétrir; Alofi*

qui ne t'as jamais ressenti, jamais vu,

jamais aimé, jamais connu.

 

Tu te campes entre le prestige et des fleurs

blanches cueillies. Depuis le bond du temps,

sous la forme de chevaux bleus comme une lune sexuelle,

je veux que tu me considères toujours,

toujours, comme le ciel et l'océan.

 

J'avais désiré que tu sois venue de moi,

mais ce sont des choses inconnues

,jaillies de l'obstacle et du problème, qui poussent avec force,

la beauté de toutes les choses, la manière dont certains

enfants s'exclament : "partout des étoiles !"

 

Puis une chose répondant au nom d'Eschatologie

a changé nos émotions et la couleur de nos 

coeurs, comme nous nous tenions au bord de l'océan

par une matin de brouillard, le désir

et la solitude, ayant fui, fui à jamais.

 

(* Alofi : capitale de l'Île de Niue)

Traduit de l'anglais par E. Dupas

 

 

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D OCEANIE
commenter cet article

commentaires

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives