Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 20:17

tigre

 

 

Le temps me poursuit comme un tigre

 

 

Le temps me poursuit comme un tigre
et  m'aura dans sa gueule

J'aurai beau être né de l'avant dernière pluie
dans un pays très sain nettoyé de belles pluies
fruit de chair de parents de modeste bienveillance
qui me laissèrent vaquer seul et libre à mon enfance
dans une patrie sans faim, guerre ou  tremblement de terre
épargné de mendier mon pain ou le trouver  par terre

j'aurai beau être simple grandir sur la pointe des pieds
j'aurai beau me plonger dans mes cahiers d'écoliers
j'aurai beau me tapir dans les replis de la jeunesse

 faire taire en moi la rage avant même qu'elle naisse
j'aurai beau porter l'armure d'une solide santé
j'aurai beau me convaincre que toujours reviennent les étés

j'aurai beau nier en bloc l'inévitable octobre
j'aurai beau faire l'abstème, j'aurai beau être sobre
j'aurai beau faire mes ablutions quotidiennement
m'entêter d'ignorer la mort avec de futiles  tourments



le temps me poursuit comme un tigre
et m'aura dans sa gueule

et j'aurai beau voguer de passion en passion
comme un pagure blasé qui change mille fois de maison
j'aurai beau gravir hardi la montagne d'autres langues
j'aurai beau travailler sous le carcan de la peur qui étrangle
j'aurai beau m'acharner à me souvenir des noms
de vous qui remplirent mes jours ô mes compagnons 

 j'aurai beau courir après toutes les jupes
me croire de tous les hommes le moins dupe des dupes
déserter à chaque fois le cruel champ de bataille
me faire puce ou épingle dans la botte de foin social

le temps me poursuit comme un tigre
et m'aura dans sa gueule

j'aurai beau me cacher sous les draps de la Prudence
 serrer mon amour  bien fort  avant la dernière potence
éviter soigneusement les passions destructrices
ne jamais goûter à la prison, être pauvre de vices

j'aurai beau lésiner sur l'ensemble de mes rêves
tendre ma main gênée à l'apatride qui crève
rester là hébété tranquille au milieu du cyclone
en siffoltant à part "i'm alone i'm alone i'm alone"
j'aurai beau me dire que je ne cesse d'apprendre
et que quand j'n'apprends pas, c'est que j'attends d'apprendre

le temps me poursuit comme un tigre
et m'aura dans sa gueule

car je ne suis qu'un énième singe nu posé là sur le monde

qui n'a pas découvert que cette planète est ronde

qui culminera un peu dans le délire adolescent

Thésée désarmé perdu au labyrinthe permanent

oui je décrépirai  comme tous en fuyant pitoyable

dans la savane des jours sous les cieux impassibles
il me faudra sentir dans mon dos l'haleine du fauve impitoyable
feuler flairer ma chair mes traces ma sueur mon urine
le tigre avancer qui retrousse ses terribles babines
en limant sa griffe qui ne pardonnera rien
qui lézardera mon front me tailladera les reins

qui blanchira mes tempes rognera les os de ma mémoire

dont la patte effacera tous les détails de ma petite histoire

 

qui dévorera devant moi tous ceux qui me précèdèrent

et les faibles les fourbus qui en vain de vivre tentèrent

les malades les vaincus malchanceux les débiles

je les rejoindrai tous un jour dans les crocs indicibles

finir dans l' estomac du Tigre  nécropole infinie
qui s'étend et qui gonfle en avalant la Vie
et j'aurai beau demander quand cessera ce génocide au ralenti

 

le temps me poursuit comme un tigre

et m'aura dans sa gueule

Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

Adrien 06/07/2011 13:33


Oh prolifique racbouni, le temps te mord déjà ! Beau poême !


poesie-et-racbouni.over-blog.com 06/07/2011 14:34



serviteur messire ! prolifique...



Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives