Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 17:27

 

Le travail de Bureau

 

 

L'Ennui me trépane
ah si pouvais fuir son atelier;
l'Ennui me trépane
sous l'étau je crie, fou à lier

où donc, homme crâne,
trouves tu la force d'endurer ?
vraiment, homme crâne,
n'as tu pas le crâne mâchuré ?

ce n'est pas l'idoine
que la cage abstraite d'un bureau
ce n'est pas l'idoine
c'est le pis aller, c'est le garrot !

comme l'on se damne,
quand on est comme il faut et bien droit !
comme l'on se damne !
je suis trop chaud pour être si froid !

J'ai quelque espoir d'âne
d'échapper à l'égout salarial
j'ai quelque espoir d'âne
de partir par un train boréal

peau de frangipane,
amour choisi, m'accompagnes tu ?
peau de frangipane
danserons dans le vent comme fétus

qui lévite, qui plane,
comme martinet ou raie manta
qui lévite, qui plane,
se joue du joug vil des potentats

L'Ennui me trépane,
fourrage ses mains dans mon cerveau
l'Ennui me trépane
où, où s'arrêteront ses travaux !

Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

Langda 20/05/2011 15:47


Bon, ben super ! Serviteur, comme tu dis ! Un dernier post alors pour préciser ce que j'aime dans ce poème :
- Le sujet et ce qui en est dit,
- La force des images (la trépanation, la cage abstraite, l'égoût salarial, le train boréal...)
- Le vocabulaire employé (valable pour tous tes textes, je suis admiratif),
- Le rythme endiablé des répétitions et de la métrique, genre travail à la chaîne, que ce vers dont je parlais vient finalement briser pile au moment de l'évasion par le rêve...
Voiloù, à un de ces quatre l'ami


racbouni 20/05/2011 15:29


je me suis peut être mal exprimé langda, sorry , ne te met pas martel en tête.

Quand je dis sottises, c'est évidemment ironique, sinon pourquoi continuerais-je de publier des posts ici ?

en fait tu as mis le doigt sur un détail que je n'avais pas vu ou sur lequel je ne m'étais pas appesanti spécialement. Je t'en remercie, et il est toujours précieux que des yeux autre que les siens
se penchent et voient d'autres choses que l'on ne percevait pas. Je vais relire ce texte pour trancher un peu, de toute façon je suis très rarement convaincu que j'ai véritablement "fini" un poème,
même après l'avoir mis en ligne, le relisant je ne suis jamais tout à fait satisfait, le fait de les relire tant de fois nous abuse peut être..

Tes suppositions ne sont pas des échecs !

Et bien sûr, je ne mets pas ces choses en ligne pour passer en revue des armées de "j'aime beaucoup" finalement peu significatifs ("j'aime beaucoup", ça ne dit finalement ni pourquoi, ni comment,
ni quoi précisément dans le texte !)


Merci de ton passage coco !


Langda 20/05/2011 15:23


Décidément, toutes les suppositions que je fais sur ce blog semblent vouées à l'échec !


Langda 20/05/2011 15:22


Si par "sottises" tu parles des poèmes, alors pas d'accord (ou alors, c'est l'inutilité qui en fait l'utilité) ; si tu parles de cet échange en commentaires, je comprends mieux, mais je voulais
juste lancer une discussion au lieu de toujours dire "j'aime beaucoup". Après, pour l'absence de sujet, la langue poétique à tous les droits ! Up to you, pardon d'être venu chipoter... Mais si le
poème n'en valait pas la peine, je ne l'aurais pas fait !


Langda 20/05/2011 13:06


J'aime vraiment beaucoup aussi ! Bon, histoire de ne pas être toujours bêtement élogieux, je dirais cependant que le vers "danserons dans le vent comme fétus" me dérange un peu : l'absence de sujet
semble briser le naturel, l'oralité de la langue de ce poème. J'ai l'impression que tu t'es rongé les méninges sur ce vers pour résoudre un problème de métrique... Me trompé-je ?


poesie-et-racbouni.over-blog.com 20/05/2011 14:29



je puis réfléchir à rajouter un sujet à "danserons", mais ce vers ne m'a pas causé de souci particulier, ceux plus haut oui par contre ! rah à quoi sert d'écrire toutes ces sottises !



Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives