Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 16:20

mary stanley

 

Mary Stanley (1918-1980), poétesse néo-zélandaise

 

 

Recenser  la perte perpétuelle

 

Automate dont le geste raidi écrit

des notes aux visages, rien n'échappe à ta main.

Un doigt irresponsable comme le vent

ou l'eau estompe toute trace

de l'image aimée rendue finalement anonyme.

Plus légèr que la poussière, le baiser dont on se souvient est perdu

à jamais sur la lèvre de la chance. Par le changement

le coeur migrateur est tourné vers de nouvelles

préoccupations; heure par heure, acte

par acte. Ce contrepoint du souffle supprime

le passé, vide l'écho de l'oreille.

Quel miroir, quel cristal hiémal pourrait recenser

la perte perpétuelle, frotter mes yeux jusqu'aux larmes

par la séparation ? Ce Je, je fus, n'est pas seulement

vieilli par les ans, il rejette la jeune fille

que je ne voudrais pas reconnaître

et dont les illusions

devenues trop maigres avec l'usage 

ne sont d'aucun secours pour répondre à

la froide et irréfutable logique de la mort.

 

 

traduit de l'anglais par E. Dupas

 

 


Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D OCEANIE
commenter cet article

commentaires

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives