Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 23:23

bruegel-the-elder-pieter-the-mendicants.jpg

 

Paul Marrot (1850-1909)

 

Tableau de Rue

 

Je vis, traînant sur le pavé, 
Un cul-de-jatte lamentable; 
Il était haut comme une table, 
Triste comme un tambour crevé, 

A ses côtés, sa femme, maigre, 
Demandait des sous aux passants, 
En tirant des bruits languissants 
Des boyaux d'un violon aigre. 

L'estropié faisait pitié, 
Son état, qui portait aux larmes, 
Ajoutait je ne sais quels charmes 
Au violon de sa moitié. 

Race humaine, race ironique, 
Pour secouer ton embonpoint, 
La misère ne suffit point, 
Il y faut un peu de musique.

 

 

Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans PEPITES FRANCOPHONES
commenter cet article

commentaires

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives