Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 14:21

 

indignados

 

 

Revanche-spectacle


Ding ! Ding ! Simultanément on sonne

le 1er round  du combat

et le glas

de toutes les vieilles justifications


Le public sous la voûte sombre empaqueté

dans les gradins du Stade du Recouvrement de la Dignité

trépigne et tremble en attendant qu'enfin ça barde

le public qui n'est que la masse énorme et gueularde

de toutes les misères agglomérées du monde


ouvriers laotiens tordus, mineurs congolais barbouillés d'or,

loqueteux manouches bulgares , faminards d'Erythrée, souillons

de couturières guatémaltèques, paysans crevards de Corée du Nord

et les pauvres vieilles putes trans-genre de Thaïlande en Haillons


Sous les clameurs inquiètes et le projecteur ironique de l’Histoire

L’Homme Humilié monte sur le ring de son présent perpétuellement volé

avec dans les gants la rage de 30 siècles d'oppression et de vains sacrifices


(L'Arbitre est un Dieu pieuvre absent au sourire stellaire )


avant même le temps d'une parabole, les Christs de tous bords sont étalés

(eux et leur amour équivoque) en 12 crochets furieux qui les reclouent à leurs croix respectives

plus solidement que jamais, les premiers applaudissements timides se font entendre

on n'ose pas trop y croire mais la rumeur monte quand le gras et molasse Bouddha

recrache sa sérénité sous l'uppercut quand le perfide Allah s'affale avec les côtés cassées


envahissent alors pèle-mêle l'arène noire les éternelles, indécrottables figures ennemies

du politicien salace, de l'usurier gourmand, des sophistes vendus au plus offrant,

les vieilles ganaches militaires, l'institutrice castratrice, le grand sacrificateur aztèque,

l'empereur chinois et tous les ingénieurs lettrés aux salamalecs abjects

pleuvent alors pleuvent ouragantent les coups

 

qui graduellement tuméfient crèvent et dégonflent

 

 ces gueules atroces, bientôt totalement concassées, explosées

par les mille directs éjaculatoires que débite sans faillir l'Homme Humilié

dont le courage fait miroiter les gants toujours plus sanguinolents


et c'est ensuite la Voie Lactée elle même qui termine knock-outée, vautrée

dans les cordes le torse ruisselant d'étoiles saignantes qui s'écroule et meurt

la grande masse des affamées se lève applaudit à tout rompre

tombent alors tombent tombent comme une neigeuse récompense

les fleurs les bouquets inouïs du public éperdu de reconnaissance

mais

déjà

le projecteur

 

s'éteint

déjà il faut évacuer les lieux

le Chapiteau s'affaisse

se vide comme une baignoire

et il n'y a plus hélas qu'à constater le plane vide au dehors

la Tristesse qui souffle en bourrasque sur les étendues nues, pierreuses

à 360°

ah combien tout est à recommencer !

Il faudra songer à déménager vers d'autres Galaxies

retrousser les manches de la Pensée

et la Colère, si seule, si pauvre et désarmée

reste pantoise devant l'énigme monumentale

" Comment organiser dignement ce chaos ? "

Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

if6 26/09/2011 09:29


décidemment vous êtes très en forme!
bravo, c'est super!


poesie-et-racbouni.over-blog.com 26/09/2011 10:01



Heureux de vous revoir dans les parages...



Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives