Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 19:42

 

Soupe de Néant

 

 

Mon voisin et son chien sont morts à présent. De nos infatigables querelles, il m'a fallu faire deuil et m'acclimater au plus épais silence. Ils deviendront os, puis bientôt poussière mêlée à la boue de ce monde. Et me voici, contingent, dérisoire, en transit, à jamais englué dans l'absurde qui remonte du plus profond de cette terre pour atteindre les plus inconcevables galaxies, à promener par l'après midi d'automne Ulysse, mon chien. En laissant ma pensée dériver tranquillement, comme feuille d'arbre sur le dos d'une rivière, je puis me voir à mon tour devenir os, puis poussière, puis mêlée à cette boue dont le village de Chéreng est pétri. Et pense encore à tous les autres, à tous ceux qui me succèderont sur cette terre, qui viendront marcher sur ce qui fut moi, sur ce qui fut nous, poser leurs pas dans cette boue, avant de devenir à leur tour os, poussière, boue et voici que l'on marche déjà sur ce qui fut eux. Ô boue éternelle ! Ô fragile village de Chéreng toujours sur ce fil léger, suspendu par dessus le néant ! Et toi Ulysse, mon aimable compagnon, quelle est donc ta sagesse ? Que penses tu de notre condition ? Le chien eut un bref tressaillement, et se remit à gratter la terre de ses griffes enthousiastes. Puis une voiture passa, là sur le chemin, bordant le cours d'eau, l'une des roues plongea dans un creux où la boue s'était accumulée. Nous fûmes généreusement eclaboussés. je songeai encore au nombre infini de vivants disparus que cette flaque devait contenir elle aussi. Mais l'homme qui conduisait son bolide, pressé, fébrile, vaquant à sa courte vie, et filait à l'horizon par les routes de campagne cahoteuses, y songeait il lui aussi ? Pensait il à tout ce que pouvait receler le sol que sa voiture foulait à cette prodigieuse vitesse ? Ulysse et moi nous rentrâmes saoûlés de marche, une soupe de légumes nous attendait sur la table, au logis. Rarement je ne bus une soupe avec autant de gravité.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Edouard Dupas - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives