Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 11:14

  tom creule

 

 

Tom Creule

 

 

Ni papou ni blanc ni peul

il avait pour nom Tom Creule

C'est dans la lugubre flandre

qu'il apparut sans esclandre

une ferme méphitique

aux pâtures grouillantes de tiques

où de vieux ânes malades

chiquaient de noires salades

et devers le crépuscule

un coq hurlait, ridicule,

sur une mer de renoncules.

 

Né un soir de lune grasse

d'un ragondin d'une paillasse

il fut craché sur la terre

par la veuve Creule-Winter

Tom portait une gueule torve

dévidant toujours la morve

les pieds petits le bras maigre

la panse fine et l'oeil aigre

il semblait un épinoch'

au corps constellé de cloques

éduqué à coup de bâton

il écorchait les chatons.

 

La veuve s'offrait aux gaillards

qui labouraient ses hectares

en à peine quelques années

elle mit bas une farfalée

de blondinets bien gueulards

aux yeux bleus, au large lard

ils engrossèrent les voisines

et disparurent à Malines

 

elle laissa soin aux cochons

aux poules aux chiens aux dindons

d'apprendre à Tom "son mal chié"

à se tenir, s'essuyer.

Grandit opiniâtrement

entre bouse et firmament

Par les paysans roué

car à rien n'était doué

le ciel bleu était cloué

dans le fond de son brouet

 

des kobolds facétieux

croyant Tom le fils des cieux

nagèrent avec lui aux mares

cerclées de saules tétârds

puis une vieille mégère

qui logeait près d'une rivière

lui apprit comment d'un gant

on assèche les watergangs

lui apprit la sorcellerie

rudiments de satanerie

 

à même pas 19 hivers

Tom tourna assez pervers

pour se dévouer au mal

comme un fou pris de haut-mal

Tom décapita les vierges

de pierre, brûla les cierges

des chapelles environnantes

 

des bigottes toutes tremblantes

alertèrent les curés

qui faisaient autorité

des villages entiers colère

sur la ferme déferlèrent

on pendit la veuve Winter

fit de la ferme un cratère

mais nul ne trouva la gueule

du jeune démon Tom Creule

 

Tom incendia les récoltes

incita à la révolte

mit toutes les églises à sac

dépeça des moines en vrac

puis il monta à la ville

Louvain, Ath, Philippeville

fonda une guilde de gueux

qui abjurèrent tous Dieu

 

On raconte qu'au port d'Ostende

Tom vendait aux riches flamandes

des fioles de mécréance

et acquit fortune immense

Puis Tom vira armateur

il racheta un flotteur

dont la hune toisait le jour

tous les bateaux alentours

Tom quitta les rives belges

et vogua sur les flots beiges

jusqu'à Setubal; à Sfax,

trafiqua des cornes d'addax;

 

puis dériva vers Oman

où  il se fit musulman

erra cent Jours à Mascate
hagard, à mâcher le qat
puis Tom fut pirate d'Afrique

à l'équipage en colique

soumis à son fouet glacial

servit au boutre royal

vola un bateau trésor

à Zheng He le Ming d'or

 

rebaptisé Tom-Rashad
il s'installa à Bagdad
pour s'improviser Marchand
de limettes, khandjars méchants
puis aux guerres de Kirghizie
il s'illustra en Ghazi
et au bassin du Tarim
mendia son pain pour des rimes


roit'let du Karakoram
il eut un empire de femmes
il bradait des odalisques
aux culs marqués de marisques
contre résine de lentisques
et soumises damalisques
que lui trouvaient des éleveurs
qui devenaient ses serviteurs
blasé de cette course absurde
Tom épousa une jeune kurde
disparut dans les montagnes
du Pamir, avec un pagne...

 

Nul ne sait ce qu'il devint

mais un abbé angevin

missionné en terres de Chine

vit un jour dans la vitrine

d'une singulière boutique

le sourire satanique

d'une figurine de Nok

c'était Tom Creule "l'épinoch"

il était mort sans esclandre

loin de sa lugubre flandre

aux pieds du bouddha Leshan

car Tom voulait se faire moine...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Edouard Dupas - dans MON CRU
commenter cet article

commentaires

crameslesversauchalumeau 31/03/2011 16:27


Lire Tom Creule avant de dormir.
En voilà une balade épique.


poesie-et-racbouni.over-blog.com 31/03/2011 22:46



je crois pouvoir encore perfectionner ça mais merci



ppm00 26/03/2011 21:26


J'adore moi aussi, mais c'est de la triche car j'ai un peu les mêmes goûts que Dé.
Je n'ai pas la culture, mais cette trajectoire improbable me semble très crédible, le rythme est soutenu, je me suis laissé emporté, merci pour ces secondes de voyage :)


Désirée 25/03/2011 15:49


Un mot: j'adore! ^^ Quelle aventure!


poesie-et-racbouni.over-blog.com 26/03/2011 11:02



cimer eériséd !



Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives