Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 17:14

Avia, Donna Tusiata

 

Tusiata Avia (1966- ), poètesse samoane


Pa'u-stina

 

Je suis la diabolique  fille pa’umuku* 

je déambule dans la rue en re-remuant mes susu*

je mâche un chewin gum et souris avec mes dents d'or éclatantes

je harangue les bonnes femmes

assises assises dans leurs maisons

eh, ai kai* ! Et je leur fais admirer mon cul.

Je suis la fille chienne qui a le feu au cul

ils m'appellent toujours "cette femme", jamais "cette fille"'

mes choses s'entrefrottent et foutent le feu dans leurs maisons

mes grosses jambes de taro mon gros ventre de taro mes gros susu de taro

je passe devant toutes les bonnes femmes

et je ris avec mes dents blanches éclatantes.

J'ai l'odeur d'une chaude pluie d'éclair

et tous les bonshommes en ont après mon cul

tous les bonshommes qui attendent dans le dos de leurs femmes

tu es la bonne fille la fille bandante la mignonne jolie fille

ils courent comme des chiens je les laisse lécher mes susu

et ils courent derrière moi puis filent rentrer chez eux.

Je passe devant la demeure du grand chef

je marche sur mes talons hauts comme la lance écla-clatante

mon soutif est si serré à bloc qu'on dirait que j'ai 4 susu

tout le conseil des chefs a les yeux rivés sur mon cul

et ils inventent une amende spéciale pour punir la fille pa’umuku

je peux entendre ri-rigoler et sourire les femmes

 

mes ongles d'orteils rouges s'agitent devant ces femmes

mes ongles d'orteils rouges bribrillent devers ces femmes casanières

je suis la diabolique fille pa’umuku 

et je ris avec mes rouges lèvres brillantes quand on vient me coller une amende

je soulève ma jupe et montre mon gros cul de taro

je ris comme une chienne, un volcan remue mes susu

 

je bois sur la route et je m'amuse avec mes susu

dansant avec les hommes-chiens qui s'échappent de leurs femmes en courant

je ris des hommes chiens qui me lapent le cul

je ris des hommes chiens qui sont loin de leur maison

je ris des hommes chiens aux culs noirs luisants

je t'aime belle fille je t'aime fille bandante je t'aime fille mignonne

je ris comme une chienne comme le volcan comme le trou du cul

Ils pleurent ces hommes après mes susu

nous voulons ta chaude pluie nous avons oublié nos femmes

nous descendrons au Pulotu*

nous irons là bas avec nos noirs culs luisants.

 

 

LEXIQUE (argot samoan) :

susu = seins

pa’umuku = salope

ai kai = mangez de la merde (juron samoan)

Pulotu = dans la mythologie samoane et tongane, le monde souterrain de l'au delà

 

Traduit de l'anglais par E. Dupas

 

 

 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D OCEANIE
commenter cet article

commentaires

Langda 12/03/2012 18:08

Très bien, celui-là aussi ! Elle est vraiment comme ça, dans la vie ?

poesie-et-racbouni.over-blog.com 12/03/2012 19:30



Bien sûr, et crois-m'en, TU SERAIS LE PREMIER A VENIR DOCILEMENT LAPER SES MAMELONS ! :)



Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives