Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 11:50

 atwood.jpg

 

Margaret Atwood (1939-), poétesse canadienne

 

 

Tu entres en moi

 

Tu entres en moi

comme un crochet dans un oeil

 

un hameçon

un oeil ouvert

 

 

traduit de l'anglais par E. Dupas

 

 

 

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 04:24

navarre-scott-momaday.jpg

 

Navarre Scott Momaday (1934 -)

 

 

La chanson du ravissement de Tsoai-Talee


Je suis une plume sur le ciel éclatant

Je suis le cheval bleu qui galope dans la plaine 

Je suis le poisson qui roule, brillant, dans l'eau 

Je suis l'ombre qui suit un enfant 

Je suis la lumière du soir, le lustre des prairies

Je suis un aigle jouant avec le vent 

Je suis un tas de perles brillantes 

Je suis la plus lointaine étoile

Je suis le froid de l'aube 

Je suis le rugissement de la pluie 

Je suis le scintillement sur la croûte de la neige 

Je suis le long reflet de la lune dans le lac 

Je suis une flamme de quatre couleurs 

Je suis un cerf campé au loin dans le crépuscule

Je suis un champ de sumacs et la pommes blanche

Je suis un arc d'oies dans le ciel d'hiver 

Je suis la faim d'un jeune loup 

Je suis le rêve entier de ces choses 

 

Je suis vivant, voyez-vous, vivant 

Je suis en bons termes avec les Dieux 

Je suis en bons termes avec la Terre 

Je suis en bons termes avec ce tout ce qui est beau...

Je suis vivant, voyez-vous, vivant 

 

 

traduit de l'américain par E. Dupas

 

 

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 23:41

 Sara Teasdale

 

Sarah Teasdale (1884-1933)

 

 

Conseil à une Jeune Fille

 

Personne digne d'être possédé

ne peut être tout à fait possédé.

Pose-la sur ton coeur, cette vérité,

ma jeune et chère révoltée,

cette dure et précieuse pierre,

pose-là sur ta joue chaude,

laisse-la cacher tes pleurs.

Tiens-la comme un cristal

quand tu es seule,

et contemple-la dans les profondeurs de la pierre glaciale.

Longtemps, regarde longtemps, et tu seras bénie :

Personne digne d'être possédé

ne peut être tout à fait possédé.

 

traduit de l'américain par E. Dupas

 

 


Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 23:40

 

 200px-Lucille_clifton.jpg

 

Lucille Clifton (1936-2010)

 

 

Hommage à mes hanches

 

Ces hanches sont de fortes hanches.

Elles ont besoin d'espace pour

se déplacer.

Elles ne rentrent pas dans les petits

recoins mesquins. Ces hanches

sont des hanches libres.

Elles n'aiment pas être retenues.

Ces hanches n'ont jamais été asservies,

elles vont où il leur plaît d'aller

et font ce qu'elles veulent faire.

Ces hanches sont des hanches puissantes.

Ces hanches sont des hanches miraculeuses.

Je les ai connu 

pour jeter un sort sur un homme et 

le faire tourner comme une toupie.

 

 

traduit de l'anglais par E. Dupas

 

 

 

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 17:45

richard brautigan

 

Richard Brautigan (1935-1984)

 

 

Découverte

 

Les pétales du vagin s'ouvrent
tel Christophe Colomb
retirant ses chaussures.

 Y at-il rien de plus beau
 que la proue d'un navire
 touchant un nouveau monde?

 

traduit de l'américain par E. Dupas

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 15:19

Bryan-Thao-Worra-2-IFP

 

Bryan Thao Worra (1973 - ), poète américain d'origine laotienne

 

 

Le Fantôme de Nang Nak (fantôme féminin légendaire issu des croyances populaires thaïlandaises)

 

 

Elle hait la conscription.
N'est pas très douée pour les problèmes
de fertilité

mais ne se débrouille pas mal
pour la loterie
si tu la paies d'hommages
comme il convient sous les feuilles des takians.

Elle mange des dés de mangues
avec une bouche de fourmi d'ébène.

Se distrait avec
une télé où résonnent de mielleux feuilletons thaïs.


Elle est entourée de cabots blancs
qui abhorrent les chiens noirs de quelque pedigree qu'ils soient.

Désire une nouvelle vie simple.
Poser les jaunes bougies de Bouddha
rien qu'une minute.

Mais elle a tant de  karma à expier
pour tenter de souder sa famille

des spectres d'enfants espiègles la nuit
persuadés qu'elle cherche des camarades

pour son joli bébé
qui fait ses premiers pas entre Wat Mahabut
et la rivière de Prakanong.


Elle hait la conscription.
N'est pas très douée pour les problèmes
de fertilité

mais ne se débrouille pas mal
avec la loterie
si vous lui rendez hommage
comme il convient sous les feuilles des takians.

Elle mange des dés de mangues
avec une bouche de fourmis d'ébène.

Se distrait avec
une télé où résonnent de mielleux feuilletons thaïs

Elle est entourée de cabots blancs
qui abhorrent les chiens noirs de quelque pedigree qu'ils soient.

Elle veut une nouvelle vie simple.
Poser les les jaunes bougies du Bouddha
rien qu'une minute.

Mais elle a tant de karma à expier
pour essayer de maintenir sa famille unie

des spectres d'enfants espiègles la nuit
persuadés qu'elle cherche des camarades

pour son joli bébé 
qui fait ses premiers pas entre Wat Mahabut
et la rivière Prakanong.

 

traduit de l'anglais par E. Dupas


 

 

 

 

 

 


Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 10:33

 

mark-twain.jpg

 

Mark Twain (1835 - 1910)

 

Le Génie

 

Le Génie, comme l'or et les pierres précieuses,

est surtout récompensé parce qu'il est rare.

 

Les génies sont des êtres qui écrivent en hâte d'étranges,

de sauvages et incompréhensibles poèmes avec une facilité déconcertante,

qui se saoûlent à mort et dorment dans le caniveau.


Le Génie élève son possesseur jusqu'à d'ineffables sphères

loin au dessus du monde vulgaire et il emplit son âme

du plus royal mépris pour les choses terrestres sordides et grossières.

 

C'est probablement pour cette raison

que les hommes de génie

ne paient généralement pas leurs pensions.


Les génies sont très singuliers.

 

Si vous voyez un jeune homme à la chevelure négligée

arborant un air désemparé, et qui affecte l'excentricité de par sa tenue,

il se peut que ce soit un génie.

 

S'il chante à propos de la décadence d'un monde

qui ne cherche que l'opulence vulgaire et néglige les esprits,

c'est sans aucun doute un génie.

S'il est trop fier pour accepter de l'aide,

et la dédaigne avec des airs de grand seigneur

alors qu'il sait pertinement

qu'il n'a pas du tout de quoi assurer sa pitance,

il est encore plus certainement un génie.


S'il tient bon et s'attache à la poésie,

nonobstant le fait que couper du bois serait plus utile pour lui,

il est un vrai génie.

 

S'il fiche en l'air toute opportunité dans la vie

et déçoit l'affection et la patience de ses amis,

puis proteste dans les maladroites rimes de son dur sort,

et si  finalement il persiste encore,

en dépit du sage conseil des personnes de bon sens

mais vierges de tout génie, 

à demeurer dans une infâme ruelle d'arrière-cour

crevant dans les haillons et la saleté,

 il n'y a plus à en discuter : c'est un génie.
 
Mais par dessus toutes choses,

être capable de transformer adroitement d'incohérentes divagations en vers

puis de se ruer pour aller s'enivrer à mort,

voilà le plus sûr des signes distinctifs

du génie.


traduit de l'américain par E. Dupas

 

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 11:35

 

Bryan-Thao-Worra-2-IFP

 

 

Bryan Thao Worra (1973 - ), poète américain d'origine laotienne

 

 

 

Aux Marchés de Bangkok

 

 

Aux marchés de Bangkok

 

les bols viennent de la terre,

 

les herbes viennent de la terre,

 

les huiles, l'épice, les mains

 

 

chaque centimètre

 

de l'animal au consommateur,

 

air,  fil, sourire, étals,

 

tous trouvent leurs racines dans le sol,

 

sans répit, donnant naissance à

 

un million de couleurs,

 

un million de saveurs;

 

qui peut les goûter toutes ?

 

 

 

traduit de l'anglais par E. Dupas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 20:06

Bryan-Thao-Worra-2-IFP

 

 

Bryan Thao Worra (1973 - )

 

 

 

Petite Ourse (Ursa Minor)

 

 

Et s'ils te pèlent la peau,
trouveront-ils un homme minuscule
avec des yeux aux couleurs d'étoiles

ou une patte, la fureur le cramoisi
la féroce machoire affamée
de saumon cosmique

impatiente de cavaler
à travers les grandes latitudes de la nuit
contre l'axe des frontières maternelles
avant que l'hiver n'arrive dans les cieux

lançant  une plainte à des dieux oubliés
un enfant, observant Sirus de loin

Rêvassant de l'homme  rêvassant de toi

depuis son sous-sol
tandis qu'il découvre un téléscope d'Orion distendu
en plein nettoyage de printemps :

des souvenirs s'éveillent,                   

                                       qui s'étirent avec un bâillement de faim

 

 

traduit de l'américain par E. Dupas

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 23:11

richard brautigan

 

Richard Brautigan (1935-1984)

 

L'Auto-stoppeur de Galilée (part 1)

 

Baudelaire roulait

 en Ford modèle A 

à travers la Galilée.

Il prit en route

un auto-stoppeur

qui s'appellait Jesus

et qui se trouvait là

au milieu d'une école de poissons,

occupé à les nourrir

avec des morceaux de pain.

"- Où allez-vous ?"

demanda Jésus 

en s'installant sur le siège avant.

"- N'importe où, n'importe où,

hors de ce monde !"

cria Baudelaire.

"- J'irai avec vous 

jusqu'au Golgotha"

dit Jésus.

"- J'ai une concession au carnaval

là bas, et je

ne dois pas être en retard."


traduit de l'anglais par E.Dupas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE AMERICAINE
commenter cet article

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives