Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:24

 

novak.jpg

 

Helga Maria Novak (1935 - ), poètesse allemande.

 

 

Garde de Nuit

 

 

Une fois de plus tirée

de ses rêves hystériques

L'Allemagne m'a souri

enjôleuse joufflue

 

Laisse moi tranquille

avec tes débats sécuritaires

même mes nuits sont envahies

par tes chaussures cloutées

 

Cesse de me faire signe

avec tes pins nains et noirs

avec tes brasseries en plein air

et ton jambon de Westphalie

 

Ma patrie tu pues

la grande foire à bestiaux

je me pince le nez

et tourne à gauche

 

 

Traduit de l'allemand par J. F Nominé

 

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D EUROPE
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 13:44

concepcion-arenal.jpg

 

 

Concepción Arenal (1820-1893)

 

 

Le Sobre et le Gourmand

 

 

Il y avait dans un hameau paysan

deux hommes fort âgés;

l'un, sobre, mesuré,

l'autre glouton impénitent.

 

Le sobre jouissait d'une allègre

et robuste santé d'acier.

D'hiver en hiver, émacié

restait le gourmand, toujours maigre.

 

Aussi le gourmand s'écria un jour :

"Je mange  bien plus que  toi,

pourquoi es tu plus gros et lourd

que moi ? Je ne comprends pas, ma foi."

 

"Mon ami comprends et retiens

ceci" - répondit le frugal :

" c'est parce que je digère bien,

et  que toi, tu digères mal".


De cette histoire, l'érudit pédant

doit retenir la leçon :

inutile d'avoir lu tant et tant

en matière d'éducation.


Et quand l'envie de lire le démange,

le sage fait bien bien de se mesurer :
Ne nourrit point ce que l'on mange,

mais ce que l'on a digéré.

 

 

 

  traduit de l'espagnol par E.Dupas

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D EUROPE
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 15:35

  azem-shkreli.jpg

 

 

Azem Shkreli (1938-)

 

 

Les Mots (traduction de l'albanais : Skender Shpend Sherifi)

 


Pierre sur pierre j'édifie avec vous

La Muraille de Chine de ma croyance en l'homme

dans mon ombre et dans les choses qui ne me connaissent pas

Je pose pierre sur pierre

Sur les pensées sur le silence auquel je ne crois pas

Sur le non-dit en grossesse je pose

pierre sur pierre

sur la douleur de la patience sur

le sang que je ne vous pardonne pas, sur les traces

que je protégeai des chemins incertains et sur ma faute

et celle du Christ que je n'ai pas commise

pour vous je pose pierre sur pierres

Sur mes épaules sur le pain qui ne s'écrase pas

et sur les années recourbées de mon père

Je pose

pierre sur pierre

sur tout ce que je n'ai pas

sur tout ce que je ne peux pas

je pose pierres sur pierres sur ma tête et je

prête serment

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D EUROPE
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 15:18

Violette-Grigorian-02.jpg

 

 

Violette Krikorian (1962- ), poètesse arménienne

 

 

La Ville (extrait)

 

 

(...)L'ermite chauve du seizième étage a tiré la chasse d'eau, puis éteint la lumière.
C'est alors, qu'avalé par l'obscurité, glougloutant à gros bouillons, déboule et déborde, d'étage en étage déboule, et de maison déboule en maison l'excrément de toutes les Excrétions, le sperme par masturbation, le repas putride, le mot indicible, la vomi d'ivrogne, le sang menstruel, le chaton mort-né, le nom qu'on ne prononce pas, le secret du chauve... D'étage en étage, ça déboule, de maison en maison, d'une chute à une autre chute, d'un gouffre à un autre gouffre, glougloutant bouillonnant déboule, emprunte le réseau des canalisations, se répand sous la Ville, fait éclater les bubons du crâne lisse et pelé de la nuit (...)

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D EUROPE
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 15:04

c_lavant.jpg

 

 

Christine Lavant (1915-1973)

 


Toujours parfaitement exact est le désespoir !
jour à jour à la même heure
il apparaît sans la moindre feinte
et me terrasse d'un coup.

 Alors autour de moi montent les étincelles
mon cœur hèle tous les anges,
mais le ciel est une mer
et Jésus monte dans ma barque
très loin à l'autre bord du monde,
là-bas où sont tous ceux qui savent aider,
et aboie alors mon dernier espoir
sur le rivage face aux vents contraires.

je perçois alors que personne ne m'entend,
et ramasse en silence les étincelles,
mon cœur - qui me conjure en pétillant-
devient étape par étape une pierre à feu.

 

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D EUROPE
commenter cet article
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 11:22

trakl.jpg

 

Georg Trakl (1887-1914)

 

 

Banlieue sous le Foehn

 

 

L'endroit est brun et désolé, le soir,

l'air traversé de puanteurs horribles.

Le tonnerre d'un train sur l'arche du pont-

et des moineaux volent au dessus des buissons et des haies.

 

Cabanes tapies, sentiers eparpillés,

confusion et mouvement dans les jardins,

parfois s'enfle un hurlement au milieu de l'agitation sourde,

une robe vole, rouge, dans une troupe d'enfants.

 

Un choeur de rats siffle amoureusement près des ordures.

Des femmes portent des entrailles dans des paniers,

cortège écoeurant de crasse et de gale,

elles émergent de l'obscurité.

 

et soudain un égout vomit un sang épais,

de l'abattoir dans la rivière tranquille.

 

Les foehns avivent la couleur des arbustes maigres

et la rougeur s'étire lentement dans les eaux.

 

Un chuchotement qui se noie dans le soleil trouble.

des figures dansantes s'élèvent des rigoles,

souvenir peut être d'une vie antérieure,

qui monte et retombe avec les vents chauds.

 

Dans les nuages apparaissent des nuées étincelantes

emplies de beaux chars d'audacieux cavaliers.

puis on voit encore un bateau se briser aux écueils

et quelquefois des mosquées aux couleurs roses.

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D EUROPE
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 13:14

 

nazim_hikmet3.jpg

 

Nazim Hikmet (1902 - 1962)

 

 

Au dessus de la mer

 

 

Au dessus de la mer le nuage bariolé

sur la mer le bateau d'argent

au dedans de la mer le poisson jaune

tout au fond de la mer l'algue mauve

 

et devant un homme nu et debout

se demande

 

serai je le nuage ?

ou le bateau ?

serai je le poisson ?

ou l'algue ?

 

Ni l'un ni l'autre

 

Il faut être la mer mon garçon !

avec son nuage

avec son bateau

avec son poisson

avec son algue.

 

 

Repost 0
poesie-et-racbouni.over-blog.com - dans POESIE D EUROPE
commenter cet article

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives