Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

dulcemaria loynaz

 

 

 

 

 

 

  Dulce Maria Loynaz (1902-1997) , la bienveillante

 

 

Dulce Maria Loynaz naît en décembre 1902 à la Havane, dans un milieu bourgeois libéral. Elle est la fille du général de l'Armée de Libération Nationale Enrique Loynaz del Castillo et la soeur du poète Enrique Loynaz Muñoz. Son enfance est plutôt recluse,car elle étudie sous la conduite de tuteurs sans avoir à quitter son domicile. Mais très tôt, Dulce Maria est attirée par la poésie (une libération pour elle, comme en atteste l'explicite profession de foi du poème"dans mon vers  je suis libre") et se lance dans l'écriture.

 

Talent précoce, elle publie ses premiers poèmes à 17 ans, dans la Revue cubaine La Nación, en 1920. Au cours de la  même année, elle visite les Etats Unis et de nombreux pays d'Europe. En 1927, elle passe et réussit les examens du doctorat en Droit Civil à l'Université de la Havane; à l'âge adulte, elle exercera à contrecoeur la profession d'avocate jusqu'en 1961.

 

en 1929, à la suite d'un long voyage l'ayant conduite jusqu'en Egypte, elle écrit l'un de ses plus célèbres poèmes, une lettre d'amour au pharaon Toutânkhamon, sous la forme d'un poème, Carta de amor a Tut-Ank-Amen.

 

En 1938 paraît son premier recueil, Versos. 1920-1938.

 

En 1950, Dulce Maria publie des chroniques hebdomadaires dans le journal El País y Excélsior. Elle collabore également à de nombreuses revues nationales . Invitée par l'Université de Salamanque, elle assiste en 1953 à la célébration du cinquième centenaire de la naissance des rois catholiques espagnols.

 

Loynaz est élue membre de l'académie Nationale des arts et des lettres en 1951, de l'académie cubaine de la langue en 1959 et de l'académie royale espagnole de la langue en 1968. Elle a animé de nombreuses conférences et  lectures, tant à Cuba qu'en terres hispano-américaines et ne s'est pas privée de voyager au fil des années, notamment en Orient ( Turquie, Lybie,Palestine, Egypte).  Peu versée dans la politique, Loynaz se fend néanmoins en 1950 du pamphlet Les Corridas à Cuba, où elle prend position contre l'instauration de la tauromachie dans l'Île.

 

La plus célèbre des poétesses cubaines (traduite en anglais mais hélas si méconnue en France) a par la suite reçu une longue liste de distinctions littéraires (l'Ordre de Carlos Manuel de Céspedes, Distinction de la Culture Nacionale, Medaille Alejo Carpentier, décoration de l'ordre d'Alfonso X le sage (Espagne, etc.). Pour l'ensemble de son oeuvre, elle fut récompensée du prix national de littérature, du prix de la critique en 1991 et finalement du prix Miguel Cervantes en 1992.

 

Dulce Maria Loynaz décède à la Havane en avril 1997.

 
Dans un siècle poétique où l'hermétisme et les recherches langagières les plus sophistiquées, les plus absconces ont fait florès jusqu'à l'absude, l'oeuvre de Loynaz a le grand mérite de la simplicité; elle réussit le tour de force de toujours demeurer accessible et compassionnelle sans jamais tomber dans la mièvrerie. A l'aise dans la versification comme dans le vers libre ou la prose, Loynaz pose souvent dans ses textes un regard humain sur des figures mutilées ou marginales (la femme stérile, la femme boiteuse, le bossu, etc.) dans lesquelles elle trouve et révère la grâce, mais elle sait aussi célèbrer le monde, le rêve et l'amour avec une économie d'images et une richesse d'évocation remarquables. Elle demeure fondamentalement une "bienveillante".

 

 

 Quelques poèmes de Dulce Maria Loynaz traduits en français  :



Archange Saint Michel

Ballade de l'Amour Tardif

Cataclysme

Dans mon vers je suis libre


La femme de fumée

le madrigal de la fille boiteuse

le petit difforme

Toi, ma paix

 

 

(sources  : http://www.los-poetas.com/m/biodulce.htm,  http://fr.wikipedia.org/wiki/Dulce_Mar%C3%ADa_Loynaz)

 

 

Partager cette page

Repost 0

Racbouni

  • : Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • Le blog de poesie-et-racbouni.over-blog.com
  • : Plus qu'un simple réceptacle du cru de l'auteur E. Dupas, le blog de Poésie et Racbouni est la fenêtre francophone la plus grande ouverte sur la poésie mondiale du web : Europe, Amériques, Chine, Afrique, Océanie, rien n'est exclu. De Borges à Bukowski, en passant par Kwesi Brew, Hone Tuwhare, Juhan Liiv, Richard Brautigan ou Bai Juyi, découvrez (ou redécouvrez) les plus grands poètes des quatre coins du monde adaptés en français par l'auteur.
  • Contact

Recherche

Archives